Chat with us, powered by LiveChat

Atelier national sur l’opérationnalisation de la généralisation progressive de la CMU

Les cotisations des étudiants démarrent le 1er janvier 2019
4 janvier 2019
La CMU votre assurance santé – Les populations de la cité policière du Plateau adhérent
27 février 2019

Le Premier Ministre a procédé à l’ouverture de l’atelier national sur l’opérationnalisation de la généralisation progressive de la Couverture Maladie Universelle (CMU) ce mardi 22 janvier 2019 au Sofitel Hôtel Ivoire. Cet atelier fait suite au workshop thématique organisé du 09 au 16 octobre 2018 qui a permis d’élaborer une matrice d’actions pour le démarrage de la généralisation progressive de la CMU dès janvier 2019.

Le chef du gouvernement a, à cette occasion, exhorté « l’ensemble des participants à s’impliquer dans la conduite des présents travaux, afin qu’ils produisent des recommandations et des résultats pertinents pour l’amélioration de la protection sociale des populations les plus vulnérables ». En effet, le faible taux de couverture sociale des populations, où moins de 5% bénéficient de la protection sociale contre le risque maladie, où les dépenses de santé sont supportées à plus de 64% par les ménages, ont fini par être un obstacle majeur à l’égal accès de l’ensemble de la population à la santé.

Face à cette situation pour le moins préoccupante, le Président de la République, son Excellence Alassane OUATTARA soucieux des conditions de vie et d’existence de nos populations, s’est engagé, dans son programme de gouvernement, à assurer l’accès aux soins de santé à l’ensemble des populations. Cet engagement a été renouvelé lors du message à la Nation le 31 décembre 2018 dans lequel SEM le Président de la République a donné des instructions pour le démarrage de la généralisation progressive de la CMU en 2019.

Mais déjà, la CMU a connu un commencement d’exécution avec la phase expérimentale du régime général de base entamée le 25 avril 2017 avec la population cible d’environ 150 000 des établissements d’enseignement supérieur public et privé issues des villes estudiantines d’Abidjan, Yamoussoukro, Bouaké, Daloa et Korhogo.

Cette étape a permis d’éprouver le fonctionnement des mécanismes régissant la CMU et de tester tous ses outils de gestion afin d’identifier les obstacles, les procédures et les processus à améliorer avant la phase de généralisation. Les acquis et enseignements tirés de la phase expérimentale permettent d’envisager l’extension de la CMU selon le principe de la « généralisation progressive », dans une approche mesurée et prudente, comme le recommandent les partenaires techniques et financiers de la CNAM, ainsi que les leçons apprises d’autres pays et en tenant compte de la situation de l’offre de soins.

Fort de tous les acquis et avec l’appui de la Banque Mondiale, la « généralisation progressive » de la CMU a débuté le 23 novembre 2018 par le lancement du Régime d’Assistance Médicale de la CMU au profit des personnes économiquement faibles ou démunies dans les districts sanitaires de Dabakala, Issia et Yamoussoukro. Le Régime d’Assistance Médicale va ensuite s’étendre progressivement à l’ensembles de 14 districts sanitaires du PBF et des zones CNO du projet Filets Sociaux Productifs pour couvrir à terme tous les Districts sanitaires de notre pays.