Remise des centres de santé de l’université Alassane Ouattara de Bouake et Peleforo Gon Coulibaly de Korhogo par monsieur le ministre de l’emploi et de la protection sociale, Jean-Claude Kouassi.

Accord de jumelage entre la CNAM et la CNAMTS
27 juin 2017
M. Bamba Karim distingué
18 juillet 2017

Le Ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale (MEPS) a inauguré dans le cadre de la phase expérimentale de la Couverture Maladie Universelle (CMU), les centres de santé des Universités Alassane Ouattara de Bouaké et Péloforo Gon de Korhogo le 30 juin et le 1er juillet 2017.

Ce sont au total, sept centres de santé universitaires dont trois centres de l’Universite Alassane Ouattara, celui de l’Institut national polytechnique Felix Houphouet Boigny de Yamoussoukro, ceux des Universités Nanguy Abrogoua d’Abobo-Adjame, Lorougnon Guede de Daloa et Peleforo Gon de Korhogo qui sont aujourd’hui opérationnels sur les neufs prévus. Les travaux des centres de santé de l’Université Houphouët Boigny étant en cours de finalisation.

Lors de l’inauguration des centres de santé universitaires de Bouake et de Korhogo, le Ministre Kouassi a fait le point des efforts consentis en soulignant que l’Etat a mobilisé deux milliards deux cents millions F CFA pour la mise a niveau de neuf centres de santé universitaires et 900 millions F CFA pour prendre en charge les cotisations mensuelles individuelles des étudiants au cours des six premiers mois de la phase expérimentale.

Lire aussi :
Cérémonie d’enrôlement des imams de la commune d’Anyama a la couverture maladie universelle (CMU)

Le Ministre de l’Emploi a annoncé que cette étape expérimentale est essentielle avant la généralisation prévue pour le premier trimestre 2018 parce qu’elle permettra d’éprouver l’ensemble du dispositif à savoir, l’immatriculation des adhérents, l’accès aux soins, le remboursement des prestations et l’arrimage avec les assurances complémentaires.

Elle servira également à tester les outils de gestion de la CMU tels que le contrôle biométrique, l’édition des feuilles de soins, les échanges de données entre les différents acteurs du système afin d’identifier ce qu’il y a à améliorer.

Ces différentes cérémonies qui sont donc capitales pour la mise en œuvre effective de la CMU en Côte d’Ivoire se sont tenues en présence des autorités administratives, traditionnelles et religieuses et de la grande communauté universitaire, avec à leur tête, les Présidents desdites universités.

Lire aussi :
Atelier d’évaluation annuelle des activités des directeurs régionaux de la protection sociale sur la Couverture Maladie Universelle (CMU)